La lenga nosta

37 -

LA LENGA NOSTA

 Ph. DUBEDOUT

[Sommaire DOAZIT] - [Table des articles de Ph. D.]

Lo gascon emplegat a Doasit n'a pas vertadèrament particularitats pròpias. Tanbenh, que nse'n vam tiéner a muishar sonque las conjugasons e quauques faiçons de díser que n'am pas trobat dens lo diccionari deu Simin Palay. Los mots que son estats arparats dens los devís, o arrecaptats dens los escriuts deu felibre Rafaël Lamanhèra, vadut a Doasit en 1887. Ne vòu pas díser açò que ne siin pas jamei estats notats, ni que siin inconeguts dens los auts parçans de Gasconha.

  Vocabulari - Conjugasons - Prononciacion

Lo portau deus sites gascons :

 

 

VOCABULARI

(la màger part deus exemples que son tirats deus escriuts deu R. Lamanhèra)

Acapar : v. - v.d. acampà, acapà, acapsà. Assembler, rassembler ; Mettre sur pieds, relever. "Tot açò qu'es estat acapat en aqueste caièr" (Tout ceci a été rassemblé dans ce cahier) ; " los vents qui s'acapan au large " (les vents qui se lèvent au large). " acapar la vaishèra " (relever, ramasser la vaisselle). " monde que trabalha a acapar las pèiras " (des gens travaillent à récupérer les pierres). " ua poesia qui jo èi acapada " (une poésie que j'ai écrite).

Aclòt : adj. - mis dans un clòt (voir aclotar). " Vint ans a, qu'es aclòta. " (Il y a vingt ans qu'elle est enterrée.)

Aclotar : v. - Mettre dans un clòt (trou, mare, fosse)." Au lheit eth que s'aclòta " (Il se met au lit).

Acodilhar : v.- v.d. acoudilhà ; suivre de près, accompagner (en suivant).

Acorat : adj.- Qui ne peut plus avancer, bloqué. S'emploie surtout en parlant d'un attelage, embourbé, ou dont la charge est trop lourde. Dans la poésie de R. Lamaignère intitulée Lo molièr acorat, le menier ivre, ne peut plus monter sur sa mule. " Lo bòche aqueste còp qu'es fotut, acorat " (Les allemands, cette fois, sont fichus, stoppés). " Passatz aus meishants las anèras, lo mau serà viste acorat " (Passez le fer aux mauvaises gens, le mal cessera vite).

Acorsat / Acossat : v.d. acoussà. Dans l'expression com aus acossats : avec empressement. " E tots, uei, en córrer aus acossats, que ve'n hèm compliment " (Et tous, aujourd'hui, avec empressement, nous vous en faisons compliment) " Gleisa de Doasit, qu'ès la grana maison on, com aus acossats, tant e tant son passats " (Eglise de Doazit, tu es la grande maison, où avec empressement, tant et tant sont passés). Har aus acossats : ne pas se rencontrer. " L'aut jorn, qu'am hèit aus acossats ; adara, qu'ès gahat " (L'autre jour, nous ne nous sommes pas trouvés ; maintenant, je t'attrape).

Acuentat : adj. - v.d. coentat, encoentat : occupé, affairé.

Agunha : sf. - Envie de travailler.

Agunhós : adj. - Volontaire, acharné au travail.

Ahic : sm. - v.d. hic : verrue ; obstacle.

Ahit : sm. - Sillon plus court que les autres. Ahits : sm.pl. - Angle d'un champ dans lequel les sillons vont en se raccourcissant du fait de la forme de la parcelle.

Ahroncir : v. - v.d. ronci : froncer, rider, plisser, friper.

Ahutar : v.d. Ahurrà : encanailler. " Que disèn qu'entau diable eth que s'èra ahutat " (On disait qu'il s'était encanaillé avec le diable.)

Aiga-but : v.d. aygue-bùt ; en sueur.

Aliant : adj. - v.d. alian et lian ; béant, grand ouvert. " Preu trauc tot aliant nodat per las agèras, entàu sabat, pareish, que pojan las sorcièras. " (Par le trou béant retenu par le lierre, les sorcières, paraît-il, montent pour le sabbat.) ; " Tostemps tota alianta, e ns'obriva la pòrta " (Il nous ouvrait toujours la porte en grand) ; " Sola, que vòu passar preu camin tot aliant " (Elle veut passer, seule, sur le chemin grand ouvert).

Aloncar la cama : s'en aller. " Mercí totun, ce disó... E qu'aloncà la cama. " (Merci quand même, dit-il... Et il s'en alla.)

Alustrat : adj. - Bien éclairé ; exposé au soleil.

Amorre : adj. - v.d. amoùr : engourdi ; impuissant à se servir de ses mains.

Aortar : v.- Avorter , échouer.

Aradèr : sm. - Grosse toile qui servait pour envelopper la cuve à lessives.

Arshau: sm. - v.d. archàu ; hiu d'arshau : eau-de-vie ; fil de fer.

Ardossar : v. - abriter.

Arganhat : sm. - v.d. argàgn ; air suffisant, hautain. " Shens ne tirar mendre hum d'arganhat " (Sans en tirer le moindre soupçon d'arrogance).

Armolh : sm. - Endroit très humide, et de surface réduite, où il y a risque de s'embourber.

Arnaut : sm. - Oeil . v.d. arnautà.

Arnelh : adj. - Rouge vif, ardent. Cleca arnelha : crête bien rouge, au fig. : front fier, altier, ou la figure rougie par l'alcool ; pèth arnelha : peau rougie(?) ou teint éclatant ; huec arnelh : feu ardent ; peu arnelh : chevelure flamboyante, luisante. " Com se hè que lo cap d'aquera gran' gariòla e'm pareishi tan vielh dab un peu tant arnelh ? - (...) Puish qu'ac vòs saber, tè, que pòrta perruca. " (Comment se fait-il que la tête de cette femme paraisse si vielle avec une chevelure si flamboyante ? - Puisque tu veux savoir, tiens, elle porte une perruque.)

Arparar : v. - v.d. parà, aparà, emparar, arpachà ; recevoir sur soi ; s'appuyer ; se retenir ; récupérer, prendre ; saisir à la volée ; se protéger de. " Un segond còp eth que s'arpara : - Monta molièr ! " (Une seconde fois, il prend appui pour monter sur son âne) " Pas la mendre estelòta au cèu ne s'arparèva " (Pas la moindre étoile ne s'accrochait(?) au ciel). " Au pricle, aus eslambrets, lo rei que s'arparà bròi tot lo màs " (Sous l'orage et les éclairs, le roi reçut toute l'averse.). " Se deuts arparar com nos quauques borradas... " (Si tu dois recevoir, comme nous quelques bourrasques...). " E tots, au hon deu còr que n'arparàm lo truc. " ( Et tous, au fond du coeur, nous en reçûmes le coup.). " E pr'un horat deu mur, arparat sus los pès, dab un pet eishentiu que sauta a tot travèrs. " (Et par un trou du mur, prenant appui sur ses pieds, avec un bruit effrayant, il saute tout au travers). " Qu'avalèva prova, arparat suu baston. " (Il avalait de la poussière, appuyé sur son bâton). " En glèisa, los gojats ne son que quate o cinc a viéner deu sarmon arparar lo bocin " (A l'église, les jeunes hommes ne sont que quatre ou cinq à venir saisir (à la volée) la nourriture spirituelle du sermon). " E lo còishe, content, que s'arparà la pèça " (Et le gosse, content, récupéra la pièce). "  De paur d'arparar l'estrilhada " (de peur de recevoir le coup d'étrille). " Au brasèr lo Pierre que's cauhèva, arparant ventishon qui dehòra bohèva " ( Pierre se chauffait au foyer, se protégeant du vent froid qui soufflait dehors).

Arplega : sf. - v.d. ; herse que l'on passe sur le labour (voir arrascla).

Arquilhat : adj. - v.d. arraquilhà. Hautin, orgueilleux.

Arquinhat : adj. - v.d. arregagnàt. Hargneux, agressif, insolent.

Arrascla : sf. - v.d. ; herse que l'on passe après l'arplega.

Arrasiac : sm - v.d. arrabïc. Rumex (plante).

Arraujacuu : sm. : Renouée persicaire (plante).

Arrebesiet : sm – Oseille sauvage. v.supp.d. « arrebagnès ».

Arren ! : v.d. arré ; peu importe ! , tant pis ! " Arren, preu temps ! " . " Arren preus ans ! " (Peu importe le temps ! / Peu importent les ans !)

Arrenod : sm. - deuxième nœud, double nœud ; arrière pensée, manigance (?).

Arrenvèrs, ou Arrevèrs : adj. - Qui prend tout du mauvais côté, irrascible, susceptible, toujours contrarié.

Arrodejat : adj. - Qui porte la trace de passages fréquents de véhicules à roues ; un camin arrodejat : un chemin fréquenté.

Arrodeta : sf. - Roulette. Lit à roulettes : " un còp sopat, que'ns vam esténer sus las arrodetas ".

Arronhós : adj. - v.d. arrougnoùs. Crasseux. " Suu capuish un berret tot arronhós de crassa " (Sur la tête un berrêt tout incrusté de crasse). " Tot qu'èra, a casa, escuranhós, tot vielh, tot arronhós. " (Tout dans la maison était sombre, tout vieux, tout crasseux). " lo só serà shens lutz, la lua escuranhosa, e per darrèr lo trum, l'estelòta arronhosa " (Le soleil sera éteint, la lune obscure, et derrière les nuages, les étoiles noicies).

Atormèra : sf. - Autour. V.d. atourmerà : enrouler, mettre autour. " Que va hicà's la còrda au còth a l'atormèra d'un brancòt " (Il va se mettre la corde au cou, enroulée autour d'une branche).

Atrap : sm. - v.d. atràp. Lo qui'm sèc dab la crotz qu'aurà lo bon atrap " (Celui qui me suit avec la croix, aura fait le bon choix, aura sa récompense).

Augran : sm. - noisette.

Aujor : sf. - v.d. aujoù : rayonnement (calorique) ; Ardeur. " N'aurí jamèi credut qu'un praubilhàs com jo, au vielhumi qu'auré tan amassat d'aujor " (Je n'aurais jamais cru qu'un pauvre diable comme moi, avec la vieillesse, aurait ramassé tant d'ardeur).

Aulheca : sf. - Patisson ou courges de formes diverses ; plus particulièrement, courge de la forme, de la taille et de la couleur d'un œuf de poule, utilisée pour inciter les poules à pondre aux endroits choisis.

Aulom : sm. - Orme. (R. Lamaignère donne : Coudrier, probablement par confusion avec aulan ; voir auranhèra).

Auquèr : sm. - har de l'auquèr : aller en titubant sur les routes, aller d'un côté à l'autre, comme qui mène un troupeau d'oies.

Auranhèra : sf. - noisetier, coudrier.

Aushent : sm. - Absinthe (plante).

Aver : expr. Se n'aver dab.. : être confronté à. " Dab la hami, la set, los tots que se n'avèn. " (Tous devaient subir la faim et la soif.). " Dus joens espós que se n'avón " (Deux jeunes époux se disputèrent). " Dab jo que se n'avè " (il avait a faire à moi).

Babiòla : sf. - Bagout. " Que ve'n vau díser duas cueitas au mème jus ; s'aví mei de babiòla que ve'n derí gran com ua piòla " (Je vais vous en raconter deux de la même veine ; si j'avais plus de bagout, je vous en raconterais une grande quantité).

Bajauclas : sf.pl. - v.d. bajaules. Planches ou claie permettant d'élargir la charge d'un bròs. Les ridelles augmentant la capacité en hauteur, sont "los cledòts".

Barlègas : sf. - Désordre, pêle-mêle. " Lo cap tot en barlègas " (Les pensées se bousculant). " De 'queth pitèr, tot en barlègas, que veden camps, planas e tucs. " (Depuis cette hauteur, on voit, pêle-mêle, champs, plaines et coteaux.). " D'utís, de mubles en barlègas, lo bròç que'n va, de haut carcats " (La charrette avance ainsi, (pleine) d'outils et de meubles en désordre, empilés).

Barlinguejar : v. - v.d. barlinguejà et barlangue. Sonner, en parlant d'une cloche. " Quan barlinguegi lo tran... " (Quand sonnera l'heure, le glas).

Barrabiòla : sf. - Personne qui tombe, qui ne tient pas sur ses jambes. " - Vien ací barrabiòla ! - Aqueth còishe, vivant ! n'a pas ni mac ni blau ; (...) que te l'as anat méter los dus pès au horat de la même culòta ! ".

Barracada : sf. - Embardée. " Un vespe, preu salon, que s'avisà de càder, e que's copà la cueisha en 'quera barracada " (Une après-midi, dans le salon, elle tomba, et se coupa la cuisse dans cette embardée).

Barradò : sm. - Petit talus, provenant de la curure du fossé associé.

Barrotalha : sf. - Ensemble de bouts de bois de mauvaise qualité, bons à brûler.

Bernic : adj. - v.d. bernìc ; fâché, contrarié ; qui retient sa colère, grincheux.

Blet sauvatge : v. Cassoret : Chénopode (plante).

Bleterraba : sf. - betterave.

Blurós : adj. - bleuâtre.

Boca de hum : " Que portèva un bèth nom, un nom gran com l'Istoèra, shens ne tirar jamei mendre boca de hum " (orgueil, vantardise ?).

Bohar : v.- voir " pochar ".

Bohart : sm. - surnom des habitants de Soustons.

Boherada : sf. - v.d. bouhère, bouhadère : essoufflement ; souffle de vent

Boheta : sf. - Asthme. " Caupit de boheta, la mort, deu malandrèr que'u sortí " (Asthmatique, la mort le soulagea).

Boja-cuu :  sm. - "Har a boja-cuu" : mot à mot « laboure-cul » : se laisser glisser sur les fesses, sur un terrain très pentu, comme sur un toboggan.

Bornida : sf. - v.d. brounide ; chambard.

Bornilhar : v. - grogner.

Borrar : v. - v.d. bourrà ; duper, tromper " Que m'as plan borrat ! " (Tu m'as bien attrapé).

Brasèr : sm. - "Potager" : meuble maçonné, près de la cheminée de la maison, dans lequel on place des braises pour laisser mijoter ou tenir les plats chauds.

Bridat : sm. - probablement variante de "brisat". V.d. brisàt : potage ou soupe au lait faite avec de la mie de pain préalablement brisée. " Que minjàn, que bevón... Bridat, havas au jus. "

Brinsha : sf. - v.d. brinche : fibre, tout petit morceau. S'emploie principalement pour désigner une fibre de viande qui se coince entre les dents. " Que vieni, cama-long, en v'ac pregar, de'm dar brinsha, o même tronhon de vendresca o de lard, sinon de camanhon ! " (Je viens à grandes enjambées, en vous en priant, de me donner un petit morceau de viande, ou même un trognon de ventrêche ou de lard, sinon de jarret de jambon).

Bron : sm. - Noeud du bois, v.d. brounc. Voir Pica-bron.

Brot : sm. - Diable, petit chariot à bras à deux roues pour déplacer les sacs de grain, les caisses...

Brotic : sm. - v.d. broutoû ; pousse de feuille de la betterave.

Bruc : sm. - bâton fourchu. " Que partivi shens la trava quan lo vedí préner lo bruc " (Je partais en courant quand je le voyais prendre le bâton).

Burcada : sf. - v.d. brucade : coup d'aiguillon. " a grans pos de burcada " (avec des coups d'aiguillon bien appuyés).

Butanha : sf. - Peuplier

Butanhina : sf. - v.d. budagne ; Pholiote du peuplier (champignon, agrocybe aegerita).

Cache : sm. - Gros morceau. Un cache de pan : un gros morceau de pain.

Cafre : sm. - Noir d'Afrique. " Que l'avèm dat pr'arríder un quirïelon de shafres, tant vau vienuts d'en çò deus Cafres " (Nous lui avions donné une kyrielle de surnoms, dignes de venir de chez les sauvages).

Caga-tachetas : s.- grand avare. " Que'us disèn aganits, sarrats, caga-tachetas " (On les disait avares, pingres, radins).

Caguilhòt : sm.- Pastille, petit bonbon. " Los jorns de promenada que prenèm, per dus sòus, fruts a la cassonada, dus petits peishigòts, un punh de caguilhòts,... " (Les jours de promenade, nous achetions pour deux sous, des fruits au sucre, deux petites pêches, une poignée de petits bonbons,...).

Caishau (lo gran) : Le pic du Midi d'Ossau.

Cama-long : adv. - à grandes enjambées.

Cana : sf - v.d. cane ; rectum. " Que te'u hesó bornir un pet qui e com jamei, dens lo borg retrení. -Que dirén, per ma fe, que v'atz forçat la cana ! " (Il lui fit gronder un pet, qui retentit comme jamais dans le bourg. -On dirait, par ma foi, que vous vous êtes forcé le rectum !).

Cançonèr : sm. adj. - Faiseur d'histoires ; cancanier ; radoteur.

Caneron : sm. - en style plaisant : la verge. " vau segotí'm lo caneron " (je vais pisser), " Qu'èi lis lo caneron " (je n'ai pas de problème de prostate) ; peut être pris aussi dans le sens de "plume", ce qui change évidemment le sens de ces phrases.

Canhaguèr : sm. - Logement en désordre.

Canhèr : adj. - v.d. cagnisque. Qui a rapport au chien.

Capceron : sm. – Sorte de vêtement assez rigide, matelassé, servant à emmailloter les bébés de la tête aux pieds.

Cap-virat : sm.- Esprit dérangé; tourmenté. " Que vadè cap-virat de véder deus vesins la poralha au son prat " (Il devenait tourmenté de voir la volaille des voisins dans son pré).

Carre : sm. - Morceau de pain taillé en triangle : portion dans une miche, ou tranche que l'on taille épaisse sur le bord extérieur et qui se termine en pointe vers soi, sans avoir traversé toute la largeur du pain. " Un bèth carre de pan que comença a's copar. ".

Carrei : sm. - Cuveau servant au transport ; souvent on utilise une vieille barrique ouverte d'un côté.

Cassora : sf. - v.d. cassoure ; chêne pyramidal.

Cassoret : sm. - autre nom du blet sauvatge : chénopode.

Cau : sf. - v.d. càu ; chemin (creux), allée, voie tracée.

Cauget : sm. - v.d. cauye . panier, valise, en osier . " E puish, dab lo cauget, shens grans escuts dens la tireta, que fílatz sus Haget " ( Et puis, avec votre panier, sans beaucoup d'écuts en réserve (dans le tiroir), vous filez sur Hagetmau).

Caujon : sm. - petite corbeille, (armatures en châtaignier, en osier sur le fond et les montants verticaux, rigidifiés par quelques rangs tressés avec de la matassoba).

Çaulà : contraction de "çà o là" : Quelque part. " E que partí ronlar per Man o per çaulà " (Il partit " rouler " du côté de Mant, ou d'ailleurs).

Caulader : sm. – Petite charrue servant relever la terre pour former un billon.

Caulet d'ase : sm. - Faux bouillon blanc (plante).

Cent-un : jeu de mariage (jeu de cartes).

Cetèra : sf. - v.d. cepère ; Champignonnière, endroit où poussent les champignons.

Chapornèr : sm. - Endroit très boueux.

Chauchuc, -uga : adj. - Exaspérant de par son indécision, son maniérisme, ses hésitations, ses bavardages,... v.d. arroumerè.

Chichar : v. - Faire le bruit de la graisse (chicha) qui pétille. " Au fornèu que s'enten chichar la lèisha-frita e gorgorejar lo torrin " (Au fourneau on entend crépiter la lèchefrite et gargouiller la soupe).

Cholar : v.- Rester accroupi. " Mainatge, ce'm disè, qu'as pro cholat dehòra " (Petit, me disait-elle, tu es resté assez longtemps accroupi dehors)..

Chonca : sf. - v.d. chauchole. Pain (ou autre) imbibé de liquide (vin, sauce,..)

Choncar : v. - Faire des choncas.

Chop : sm. - Sorte de filet ou grande épuisette carrée, pour la pêche aux aloses.

Chuc ; ou shuc : sm. v.d. chuc. Bâton de réglisse.

Ci preu là, ou preu ci preu là : de-ci de-là ; tantôt l'un tantôt l'autre. " Qu'aimèvan, ci preu là, lo petit jus de vinha ".

Cisèu : s.m. - Putois.

Claca-maut : sm. - Champignons du type amanite. On regroupe sous ce terme 3 espèces comestibles qui poussent sous les pins, en mai : Une espèce brun rougeâtre (Amanite rougissante, golmote) appelée greòt à St-sever, une jaune (Amanite citrine ou amanite jonquille), appelée pentecosta à st-sever, et une espèce grise (?). A Larbey, on les appelle majòlas. En Marensin, le craca-maut désigne la coulemelle.

Cleda : sf. - v.d. clède ; barrière mobile, portillon. " En flisquetant la cleda " (en fermant le portillon).

Cloishir : v.- v.d. cluchà : cligner. " L'uelh cloishit " (l'oeil mi-clos).

Cloquèr : adj. - qui a rapport a la cloca (poule glousse). " Dens lo men nid cloquèr, dens lo vielh presbitèri " (dans ma maison douillette, dans mon vieux presbytère).

Cluishar : v. - v.d. cluchà . " Que cluishà l'uelh dens ua crampa soleta. " (Il mourut dans une chambre esseulée)

Còca : sf. - Repas de baptème.

Cocòia : sf. - Comme cocura : galle du chêne.

Codet : adj. - sans suite, sans résultat.

Còha : sf. - estomac du porc.

Coishardumi : sm. - Les gosses, la marmaille.

Colanèr : sm. - v.d. couladé : conduit. " Paquet devath l'òja, qu'anà dens lo pòt pisharnèr saussissas destornar, puish, sus la marshandisa, d'un jus passat au colanèr que serví d'arrosoère en lhevant la camisa " (le paquet sous sa carcasse (dans les tripes), il alla verser des saucisses dans le pot de chambre, et d'un jus passé par le canal (urinaire), il servit d'arrosoir en levant sa chemise).

Color : sf. - v.d. couloù. Sens. " De har causa parelha, amics, n'a pas color ! " (Faire une telle chose, n'a pas de sens !).

Concha : sf. - Creux sur les rives, qui se remplit lors des crues ; ou dans les ruisseaux, trou d'eau dans lequel se forment des tourbillons.

Concha : sf. - Barrière sur le cours d'un ruisseau. V.d. cunje.. " ..Dans le réservoir, là où la conche est bâtie " (acte notarié an XII). " Il fut chargé de faire au bout de la rigole en litige, une barrière vulgairement appelée conche " (acte notarié 1838).

Conhic : sm. - v.d. cogàgn : quignon de pain ; coin.

Conlhèit : sm. - v.d. congét. Congé.

Çò qui se n'apèra : circonlocution pour " la merda ".

Coralia : sf. - "Encre du chêne", dûe au champignon Phytophtora cinnamoni, qui s'écoule parfois au pied de certains chênes et châtaigniers.

Cordet : sm. - v.d. courdet. Dans l'expression har cordet, ou le verbe cordejar : apporter son aide, participer, faire la même chose qu'une autre personne. " Contra nos, hei, messiurs, que pòdetz har cordet " (Contre nous, hè, messieurs, vous pouvez vous y mettre tous). " Mes quan tà har cordet vienè lo St-Genès... " (Mais quand St-Genez venait pour aider,...) " Preu miei deus musiciens de haut que cordejava, e dab lo zim-bom-bom, hardit qu'arpatejava. " (Parmi les musiciens, il participait grandement, et avec la grosse caisse, il se démenait, dégourdi.)

Cornalèr : adj. - En coin. " Ua petita vielha a l'uelh dret cornalèr " (Une petite vieille à l'oeil droit de travers).

Corporan : sm. - Engoulevent; v.d. corpoulâ.

Corrediu : adj. - v.d. courredis, qui court. " Lo Gave corrediu " (le Gave qui court).

Cossidar : v. - v.d. coussidà . Demander un service généralement à un voisin, pour venir aider aux travaux agricoles, préparatifs de cérémonies, ou autres (battages, vendanges, noces, ...). " -Doman qu'i vau mandar, s'ac vòu, lo sacristènh... E que se'n va, tot d'aviada cossidar lo Bernat. " (Demain j'y enverai, s'il veut bien, le sacristain. Et il s'en va aussitôt " embaucher " Bernard).

Costicòt : sm. - Raidillon. Au figuré : le chemin de la vie.

Crapautèr : adj. - ausèth-crapautèr : engoulevent. v.d. crepàut.

Crapautèra : sf. - Coquelicot.

Crispon : adj. - crispé ; irritable.

" Croisée " : sf. Gallicisme très fréquent, pour fernèsta (fenêtre).

Cronica : sf. - Commérages , qu'en-dira-t-on. " Shens paur de la cronica " (Sans peur des commérages).

Croscat : adj. - peu croscat : cheuveux crépés. " Que l'arriba ua joen' damiseleta, pòts roges, peu croscat " (Vient à lui une jeune demoiselle, rouge aux lèvres et cheveux crépés).

Crostic : sm. - Croûton ; coquin, loustic " Se n'ès un crostic, que'm torneràs los sòus. ".

Cru : adj. - Cru, en parlant du vin, par opposition au vin chaud dont l'alcool s'est évaporè. " Tots que l'aimèvan cru, qu'estossi blanc o roi ". " Que l'aimèva tot cru, lo defunt La Ramè ".

Cruspilha : sf. - Coquille ; croûte ; menue monnaie. " Que jogàn ua manilha on lo Bernat perdó la darrèra cruspilha. " (Ils jouèrent une manille où Bernard perdit son dernier sou.). " Que lo son sang cadi deu bèc deu cèu dab totas las cruspilhas ! " (Que son sang tombe du haut du ciel avec toutes ses croûtes !). (sang est généralement féminin).

Cruspilhat : adj. " Que'u hican a la man un vencilh cruspilhat ". (rugeux, non pelé ?).

Curpièra : sf. - Elément de l'apric (couverture à bœufs), qui passe sous la queue de l'animal.

Culet : sm. – Sur une toiture en tuiles canal : morceau d’une tuile que l’on place sous la tuile de couvert la plus proche du bord du toit, pour maintenir la pente.

Culheveta : sf. - v.d. culhebét ; culbute ; comme patracada. " Qu'a hèit la culheveta " (il est mort).

Curt : adj. - Ruiné au jeu. V.d. culi. " Deu jòc en companhia, que tornà curt, com après ua sancnia " (Du jeu en compagnie, il revint ruiné comme après une saignée).

Cuviròla : sf. - comme culheveta. " Mantun pintonaire en har la cuviròla, canterà clar " (Plusieurs buveurs, en perdant l'équilibre, chanteront clair).

Dehèt : adv. - v.d. dehèt et hère. Beaucoup.

Dèisha : sf. - Misère. " Qu'èi paur que doman ne síim tots dens la dèisha " (J'ai peur que demain nous ne soyons tous dans la misère).

Descloishir : v. - v.d. clouchi et descouï. Oter le besoin (de couver). " Que'm vatz díser, se'vs plats, se la vesia a lo poder ! - Tà las Cendras, amic, siis tranquille, la herèi descloishir " (Vous allez me dire, s'il vous plait, si ma voisine est sorcière ! - Pour les Cendres, ami, sois tranquille, je lui en ferai passer l'envie), " Jamei lo còr n'èi descloishit deus sovenirs deus bòrds deu Gave " (Jamais mon coeur n'a voulu oublier les souvenirs des bords du Gave).

Descluishar : v. - v.d. descluchà : décrocher. Envoyer ; entonner. " Qu'anèvam descluishar l'antièna aus canonges titrats " (Nous allions chanter l'antienne aux chanoines titrés). " Suu monde a l'envèrs, descluishatz cèu mei bèth " (sur le monde renversé, envoyez un ciel plus beau). " Se deví descluishar lo verset,... " (Si je devais entonner le verset,...).

Descruspilhat : adj. - Désargenté (? voir cruspilha). " Los joens descruspilhats, que passan, lo cap haut, insolents, arquilhats " (Les jeunes désargentés, passent la tête haute, insolents, orgueilleux).

Desembrumar : v.d. desencrumà : débarrasser de nuages.

Desglosir : v. - v.d. desglousì ; déglutir. " Tots am desglosit fristí de jorn noviau " (Nous avons tous dégluti un repas de jour de noce). " De la vita, jamei, n'avè vist medecin, ni jamei de " cachet " desglosit un bocin ".

Desguiverar : v. - Vomir. " Ensurtas desguiveran " (Ils vomissent des insultes)..

Desgusmerar : v. - Dévider un gusmeth, une pelote de fil. " Que'ns hesè d'istoèròts lo conde dab plaser, e n'avèm pas la frèbe quan los desgusmerèva " (Il nous disait des histoires avec plaisir, et nous n'avions pas la fièvre quand il les racontait, quand il les égrenait).

Desloishar : v. - v.d. eslouchà : desserrer, détendre, délacer.

Destormerar : v. - Dérouler (? atormerar = enrouler), redresser (? destorberar = détordre) " Heugàs on lo Lui preus bòscs e's destormèra " (Heugas, où le Luy se déroule à travers bois).

Destrac : sm. - Dérangement, embarras. " tira-m donc deu destrac ! " (tire-moi donc d'embarras).

Destraugèr : sm. - Détraquement, dérangement, " Qu'ès un chic sorcièr... - Sorcièr ? Pas mei qu'aquò. N'ei pas que destraugèr " (Tu es un peu sorcier... - Sorcier ? Pas plus que ça. Je n'ai que des embêtements), " Estudia au caièr, shens hum de destraugèr ! " (Etudie sur ton cahier, sans te laisser distraire)

Destraujar : v. - v.d. destrigà et destraubià. Déranger ; détraquer (la santé ou la mécanique). " Destraujà's la bossòla " (se détraquer la boussole, perdre la tête). " Destraujat de la velha " (malade de la veille). " Los òmis e la guèrra qu'an destraujat la tèrra " (Les hommes et la guerre ont détraqué la terre).

Devirar : v. - v.d. debirà. Ressortir. " De çò qu'am entenut, ua causa que's devira " (De ce que nous avons entendu, il ressort une chose).

Eishamiats : adj. pl. ; Eishamiada : sf. - En rangs dispersés. " Tots, que se'n van, eishamiats " (Tous, s'en vont, en rangs dispersés). " En eishamiada, que se n'anàn d'aviada " (En rangs dispersés, ils s'en allèrent aussitôt).

Eishavanada : sf. - Aspergée d'eau.

Eishentiu : adj. – effrayant : " Entà benlèu qu'arriba, com ua vaca eishentiva lo trènh negue de hum " R.Lamaignère (Et bientôt, arrive, comme une vache effrayante, le train noir de fumée).

Emparlit : adj. - v.d. emparlat. bavard.

Emperbocar : v. - v.d. perboucà : crépir. " Aus parropians que do bròi plan emperbocat un sarmon com sap har " (Il donna aux paroissiens, un sermon bien envoyé comme il sait les faire).

Empeudar : v. - Ravauder. " Cauças, tricòts, gilets, a lonca punterada qu'empeudèva tendén..; " (Bas, tricots, gilets, à longue série de points, elle ravaudait sans interruption).

Encantar : v. - v.d. encantà ; (?). " Lo trumòt que s'encanta : lo jorn que mèrca bèth " (La brume se dissipe : la journée s'anonce belle).

Encasí's : v. - s'enfermer, se cloîtrer ; s'établir. " On que siis encasit, n'oblidis pas, amic, qu'ès un hilh de Doasit " (Où que tu sois établi, n'oublie pas, ami, que tu es un fils de Doazit).

Enguisèra : sf. - Entonnoir à gaver. " N'avè pas tau pinton besonh de l'enguisèra " (Pour boire, il n'avait pas besoin d'être gavé avec un entonnoir).

Enlencoat : adj. - Quia la langue bien pendue, bavard.

Enlusit : adj. - Eberlué. " Tot enlusits, que s'espian shens compréner " (Tout éberlués, ils se regardent sans comprendre).

Enquishar : v.- v.d. enguichà : exiter. " Au trabalh enquishada " (Acharnée au travail).

Enterbucar : v. - v.d. trabucà : trébucher ; se rencontrer par hasard. " Que'm demandan atau, quan enterbùcam suus camins... " (Ils me demandent ainsi, lorsque nous nous croisons sur les chemins...).

Enterbuc : sm. - v.d. trabuc : faux pas, obstacle ; " Qu'arribas tanben tà préner la seguida, après mila enterbucs e mantua segotida " (Tu arrives aussi pour prendre la suite, après mille embûches et plus d'une secousse).

Enterlusit : adj. - v.d. enter-lusì ; ébloui ; stupéfait, interloqué, saisi d'étonnement.

Esbocat : adj. - Mot formé sur escamat, escueishat ,qui a la machoire démise. " L'òs que s'i descluishà, dab lo horn tot obert. (...) E la nosta Marià, tostemps tota esbocada qu'espiava entau doctur. " (L'os se déboîta, avec le " four " ouvert,(...) et Maria, la machoire démise, se tournait vers le docteur).

Escalibòta : sf. - Hanneton.

Escapiu : adj. - Porté à fuir. " Nos, los còishes, qu'èram escapius, quan l'escòla finiva ".

Escarpir : v. - Rendre moelleux. " Famús !... ditz un pipard... Qu'escarpeish la ganurra " (Fameux !.. dit un pipard (voir ce mot).. Il adoucit la gorge).

Escarralh : sm. - v.d. escarradis ; Benjamin, dernier né.

Escarranshit ou Scarranshit : adj. - v.d. escarramalhat et esgarrancit ; maigre et mal bâti, cagneux, tordu, bossu, voûté... " Que soi suu pos de 60 ans ; que vadi cap pelat, vielhòt, escarranshit. " (Je vais atteindre mes 60 ans ; je deviens chauve, petit vieux, décrépit)

Escosit : sm. - " Tots am desglosit fristí de jorn noviau shens pudir l'escosit " ( Nous avons tous dégluti un repas de jour de noce qui n'était pas désagréable ; sans sentir l'aigre, ou le réchauffé ?).

Escòt : adj. - aigre, qui pique, qui brûle.

Escrincat : adj. - Qui a une tenue soignée, bien mis. " La Paulina, escrincada e brogina, que suenhèva malauts " (Pauline, bien mise et joliette, soignait les malades).

Escusat : a l'escusat : v.d. escùs (à d'). Discrètement, en cachette.

Eslaishit : adj. - v.d. eslassì. flétri. " Eslaishit, tu n'ès pas, maugrè blanca tinhassa " (Tu n'es pas flétri, malgrè tes cheveux blancs).

Eslurrada : sf. - v.d. eslurrade : glissade ; écart de conduite. En eslurrada : en enfilade. " Tostemps lusent, lo cèu qu'es damorat plasent shens har jamei nada eslurrada " (Toujours clair, le ciel est resté agréable, sans jamais varier). " Que me'n dèva dus, tres, quate en eslurrada " (Il m'en donnait deux, trois, quatre en enfilade).

Eslurrar : v.- " Malivolent, deu lheit que s'eslurrèva " (De mauvaise humeur, il s'extrayait, se glissait hors de son lit).

Esmalit : adj. - v.d. enmalì ; malicieux.

Esmandrilhada : sf. - chute. " Sèi pas jo com podè, la bana cap-quilhada, a casa tot menhar shens nada esmandrilhada " (Je ne sais pas comment elle pouvait, la cruche dressée sur la tête, arriver chez elle sans la faire tomber).

Esmoschar : v.- v.d. esmoustà : réduire en bouillie. " Per un chic de mei, que't serés esmoschat. " (D'un peu plus, tu te serais écrabouillé).

Esnhacorrar : v. - Dévorer. "Qu'avèn lo còr sarrat de dolentèr, de pena esnhacorrat" (Ils avaient le cœur serré de douleur, dévoré de chagrin). V.d. esgnaquissà.

Espataflat : adj. -Affalé, installé lourdement en prenant ses aises. " La bèstia dens lo sot que dròm, espataflada " (Dans la soue, la bête dort affalée lourdement).

Espatracat : adj. - v.d. espatarrat, affalé par terre.

Espècia : sm. - v.d. espèci ; poivre.

Especiat : adj. - poivré, très relevé.

Espeluhir : v.- v.d. espeluhà : ébouriffer. " Tostemps espeluhida et bavira au menton " (Toujours ebouriffée et la bave au menton).

Espiar de : Faire attention à ; faire en sorte de. " Espia de plan respóner ! " (Fais en sorte de répondre correctement).

Esplumaishà's : v. - Se répendre comme de la plume (?) . " Lo mante d'escurada s'esplumaisha sus la vila " (L'obscurité se fait sur la ville).

Esquilha : sf. - Echarde ; shens esquilha : vaillant, sans être arrêté par des obstacles mineurs.

Essai : sm. - v.d. essày . " har los essais a las manilhas " (faire les essais à la manille) ?

Estamborrir : v.- v.d. estambousi et estamourri ; assomer, frapper de stupeur, surprendre, étonner. " La nòvia qu'a comprés a qu'a fenit d'arríder, que vira, bara, enlà, mieitat estamborrida " (La mariée a compris et a fini de rire, elle tourne et retourne, là-bas, à demi abasourdie).

Estanca : sf. - v.d. estanguéte. " a l'estanca " (aux aguets, en observation).

Estopa : sf. v.d. estoupe. Shens estopa : sans ménagement , sans atténuer la dureté des propos.

Estorçuda : sf. - v.d. estorse : torsion, entorse ; détour " Que t'ac dirèi tot, benlèu, shens estorçuda. " (Je te dirai tout, bientôt, sans détour).

Estrena : sf. - Gratification, remerciement, cadeau.

Estrenar : v. - Remettre une estrena ; faire le repas du premier de l'an : a cette occasion, le métayer devait remettre au propriétaire une paire de chapons et de poulets, un petit balai (barejon ou escobet) et un grand balai (bareja ou escoba).(M. Justes, Horsarrieu, p.87). " Lo vielh metagèr que partiva ataulà's dab lo mèste quan estrenava " (Le vieux métayer allait s'atabler avec le maître pour la remise des étrennes).

Forrastèr : sm. - v.d. fourrastè, ou fourrastà. Terre couverte de taillis. " Qu'anèvam córrer shens trebucs capvath lo forrastèr ".

Fotre : dans l'expression ni fotre ni malha qui sert à terminer une énumération négative. "N'èi pas vist ni lèbe, ni lapin, ni fotre ni malha." : rien.

Fristí : sm. Gueuleton, fricot.

Gahon : sm. - v.d. gahe. louche.

Gariòla : sf. - femme (péjoratif).

Garmantèr : sm. - v.d. garmautè. Chose sale, malpropre. " Qu'avè bèth bodigar, la bèstia (ver solitaire) n'èra jamei preu garmantèr " (Il avait beau fouiller, le ver n'était jamais dans les excréments)

Glòsa : sf. - Faconde ; première partie d'une mission, au cours de laquelle le prédicateur racontait des faits ou anecdotes pris dans la vie courante et les commentait souvent avec humour pour en tirer une morale.

Godala : sf. - v.d. goudale : chabrot . " Que sabè plan arrescà's la dala, béver au veire, au veiròt e même a la godala " (Il savait bien se rincer la dale, boire au verre, petit ou grand, et même à l'assiette).

Golinhit : adj. - v.d. cougnì, gousgnì. Bondé. " Qu'èra golinhit de monde " (C'était bondé de monde)

Gorjader : sm. - Comme enguisèra : entonnoir à gaver.

Gorlerar : v. - Dégringoler ; rouler. " Que ronla e que gorlera e qu'a bona piulèra " (Il circule et il roule et il a bon caquet), " Que hesèm gorlerar topins e cafetièras " (Nous faisions dégringoler de vieux pots et cafetières), " De cuu que'n gorlerà per tèrra " (Il en roula de cul par terre).

Granhiu : adj. - v.d. granhós : abondant en grains.

Graupitar : v. - v.d. graupià ; gratter, griffer ; grimper. " Que vas en graupitant har, de tira un horat " : Tu vas en grattant (le sol), faire tout de suite un creux. " N'avè pas graupitat per la costa, que trum au cèu que s'esquiçà " (Il n'avait pas grimpé la côte, qu'un nuage au ciel se déchira).

Greisheron : sm. - v.d. grecheroû ; mot d'insulte : pendard, morveux.

Greòt : sm. - Voir claca-maut.

Gresada : sf.- : Nettoyage, lessive. " Qu'anèva per lo borg har totas las gresadas " (Elle allait dans le bourg, faire tous les nettoyages).

Gresoth : sm. - v.d. gresère . Chose crasseuse. " Eth qu'èra sale ; era, un gresoth : dus pedolhós au mème sot " (Lui était sale ; elle crasseuse : deux pouilleux dans la même soue).

Griput : adj. - Crochu. " Lo hroment de la garba raspuda que passa a grans talhucs dens la gauta gripuda, e que se'n torna gron " (Le blé des gerbes rapeuses passe par grandes portions dans la gueule crochue du battoir, et en ressort en grain).

Gron : sm. - Grain ; dans l'expression aver lo gron : se dit d'un canard gavé, dont un grain de maïs est passé dans la trachée. Au figuré : avoir l'estomac noué, escanà's. " De passants beuranhèrs que hesè plenha botiga ; los de Haget, los de Mugron qu'i gahèvan lo gron " (Elle faisait pleine boutique de passants qui aimaient boire ; ceux de Hagetmau, ceux de Mugron y prenaient la cuite). " Qu'auré parlat d'aviada un jorn, e shens lo gron " (Il aurait parlé sans s'arrêter un jour entier, et sans s'etouffer). " Vam ! minja viste ! - Doman, ce'u dic. Uei, qu'èi lo gron " (Allons, mange vite ! - Demain, lui dis-je. Aujourd'hui j'ai l'estomac noué).

Gua : sm. - v.d. goà : gué ; par extension : lavoir. " Qu'èra la Janeton qui tornèva deu gua sabonar la bugada " (C'était Jeanneton qui revenait du lavoir savonner la lessive).

Guberon : sm. – Petit entonnoir. (v.d. gubét).

Guimbolar : v.- v.d. guimberlejà : agiter les jambes. " En cauja; qu'atendèm de hùger en guimbolant " (En cage, nous attendions de fuir en trépignant).

Guinhon : sm. - Déception, désespoir (?) " Que'u tira un bocin tot menon.... -Mès, n'èi pas que guinhon de me'u véder atau prim, com ua bula d'onhon ! " (Elle découpe un tout petit morceau... -Mais ça me désespère de le voir ainsi, fin comme une bulle d'oignon).

Halha : sf. - Feu. Dans l'expression har la halha de ... : détruire, renoncer à... " Hatz la halha de tot trebuc " (ignorez les embûches).

Harda : sf. - v.d. harde ; appétit. " Lo fròc d'un curè que'u virèva la harda " (Le froc d'un curé lui coupait l'appétit).

Hariada : sf. - v.d. hariade ; mouture. " Deu mau, védem, uei, preu monde la hariada " (Nous voyons aujourd'hui, dans le monde, la mouture du mal).

Hartanèr : sm. adj. - v.d. hartanè ; suffisant. " L'èrt quilhat, hartanèr,.. " (L'air hautain, suffisant,...).

Hastiau peish : invective à l'adresse d'un importun. Quenh hastiau peish ! (Quel casse-pieds !).

Havon : s.m. - féverole.

Hève : sm. - Fiel. " Que partin com cuu-pelats, hève arrasèr dehens la biaça " (ils partirent comme des ladres, la poche de fiel pleine à ras bord).

Hente : ?. " Qu'arrenguèva d'aplom en dar lo còp de piente, tostemps shens nat ahic tinhassa dab peu hente ".

Hèsva : s.f. - fève, appelée aussi hava gròssa.

Hielassut : adj. - Comme de la filasse. " La mòda n'èra pas d'aver los peus hielassuts de ribans cabestrats ". (La mode n'était pas d'avoir les cheveux emmêlés, retenus par des rubans).

Hoselhar : v. - v.d. houselhà ; luire, étinceller. " Que vedó hoselhar com dus arnauts de gat " (Il vit luire comme deux yeux de chat).

Hossar : s.m. - Fosse ; tombeau.

Hossina : sf. - Pioche ; au sens figuré : trique, badine. " Tot dimenge, lo Brun, dab lo còp de hossina, que'ns cavilhèva au cap la paraula divina " (chaque dimanche, le curé, à coup de pioche, nous chevillait en tête la parole divine).

Hriston ou riston : sm. - v.d. ristoun. Ouverture entre étable et cuisine pour gaver les vaches ; diminutif de ahrièsta (fenêtre). Par extension : guichet, confessionnal ; nourriture. " Lo noste aparitur, suu nas que'ns dèva lo hriston " (Notre appariteur, nous envoyait sur le nez la nourriture (nous donnait les avis)), "  Tot matin, ajulhada au hriston, que partiva entau Brun portar lo paqueton " (Chaque matin, agenouillée au confessionnal, elle allait porter son " paquet " à l'abbé Brun).
Variantes, suivant les régions : peisheder, paishedeir, ahrièst, bojalet, ulhèra, estaulías (pl.).

Ivèrn : sm. - Coulemelle (champignon).

Jornalèr : sm. v. d. journalè , travailleur à la journée ; au sens large : travailleur, ouvrier. Anar en jornada : aller travailler.

Jumpader : adj. - v.d. jumpadé. Pour un fruit : qui est mûr, qu'il suffit de balancer pour le faire tomber de la branche, et par extension : chose qui ne demande qu'à être saisie.

Junquera : sf. - Nasse pour prendre les anguilles.

Junta : sf. - Les deux mains jointes. " Qu'am getat l'argent a plenhas juntas " (Nous avons jeté l'argent à pleines mains).

Laja : sf. - herbes longues et souples . Petita laja : setaire . Grana laja : panic.

Laston : sm. - Poisson de l'Adour, proche de l'alose (colac), peu apprécié à cause de ses trop nombreuses arêtes.

Lencut : adj. - discourreur ; v.d. lengassùt. " Contre los Turcs, un jorn, lencut shens trabucada, un monge que preishà pertot la malhucada " (Contre les turcs, un jour, beau parleur, un moine prêcha la guerre), " Que tornerèi dab vos, lavetz, har lo lencut " (Je recommencerai, alors, à bavarder avec vous).

Lhevar : v. - s'imaginer (?). " Sèi pas s'ac èi lejut o se m'ac èi lhevat " (Je ne sais si je l'ai lu ou si je me le suis imaginé).

Macorrèr : sm. - Misère ; aspect miséreux.

Macoèra : sf. - Gueusaille.

Majòla : sf. - Champignon poussant au mois de mai. Voir claca-maut.

Malha : sf. - Voir fotre.

Manicla : sf. - v.d. manicle ; manche (d'outil).

Marcuu ou marrecuu : sm. - séant, postérieur.

Mas : sm. - Trombe d'eau. On redoute surtout le màs de Pentecôte ou de Ste-Rose (lundi de Pentecôte). " Au prigle, aus eslambrets, lo rei capvath la gesta, que s'arparà bròi tot lo màs. " (Sous le tonnère et les éclairs, le roi , dans les genêts, reçut toute l'averse).

Mascanhà's : v. - v.d. mascagnà ; se moquer. " Nos, en nse'n mascanhant, n'avèm pas qu'un plaser : plenhar-la de gahècs " (Nous, en nous moquant d'elle, nous n'avions qu'un plaisir : la couvrir de fruits de bardane).

Maserar : v. - v.d. masedà,-rà ; museler.

Mata : sf. - mélange d'herbes et de terre. Estar devath la mata : être mort. " Que poish, jo tanben, envià't devath la mata " (Je peux, moi aussi, t'envoyer à la mort).

Matassoba : sf. - V.d. matasséube. Clématite (Clematis vitalba), longue liane, fleurissant en février, appelée aussi vidaucla. Voir Caujon.

Mau-trum : m. à m. mauvaise brume, mauvais temps. Mauvaise humeur (?). " Nòtas de mau-trum aus pelièrs qu'escarpiva " (Aux vauriens, il flanquait des notes dictées par sa mauvaise humeur)(?).

Mei o mens : expression pour indiquer que l'on soupçonne une influence diabolique. Ací qu'i a mei o mens !.

Mendrés : sm.- , ou Mendressa : sf. - v.d. mandràs. Menthe sauvage, variété différente du mendràs.

Mercar : v. - v.d. marcà ; faire impression, en imposer. " Lo suisse que merquèva plan com dens ua catedrala " (Le suisse en imposait, comme dans une cathédrale).

Mestricòt : sm. - Petit maître (péjoratif).

Mestriquejar : v. - v.d. mestrilhounà. agir en petit maître.

Michut : adj. - v.d. micùt. Moelleux et épais, lourd, par opposition à "escarp" : moelleux et léger. En parlant d'un "pastís", ce n'est pas forcément un défaut.

Miejon : sm. - Bande étroite de terrain, entre deux rigoles parrallèles, servant de ligne séparative entre deux propriétés. " Il existait une langue de terre entre les deux rigoles vulgairement appelée mieyon " (acte notarié 1838).

Minjotar : v. - Manger peu de chose. " Que'ns henè lo còr de véder minjotar aqueth monde " (Ça nous fendait le coeur de voir grignoter ces personnes).

Miravilhós : adj. - v.d. merbelhoùs ; surprenant. " Que veiram en 'queths temps, causas miravilhosas " (Nous verrons en ces temps-là, des choses surprenantes).

Mola : sf. - Gésier des volailles.

Molenda : sf. - v.d. moulénde ; tourmente (météo ou sociale) , vent qui annonce la tempête de grêle. " Lo monde que's desconha, e la molenda que borneish " (Le monde se détraque, et la révolte gronde).

Monaca : sf. - v.d. mounaque ; entrelacement de fils et de plumes que l'on trouve dans les paillasses, signe d'un sort jeté.

Monacòt : sm. - v.d. mounacòt ; pantin (péjoratif).

Morèr : sm. - v.d. mourè : mûrier (oiseau) " tot gras com un morèr " (gras comme un mûrier) ; insulte : lo lèd morèr ! (quel vaurien !).

Morle : sm. - Moule. " Tà benlèu que partí, préner plec e tornura au morle de la vila " (Bientôt il partit prendre pli et tournure au moule de la ville).

Morlic : sm. - v.d. amourlicà : prendre l'attitude de quelqu'un qui a froid. " Qu'èra la soa Daunina, au jaç, tota en morlic... " (C'était sa femme, au lit, pelotonnée...), " Sus l'arrenha que v'a hicat mante en morlic " (Il vous a mis sur le dos un manteau tout ramassé).

Morron : sm. - Filet de porc confit.

Mosquejar : v.- v.d. mousquejà. Irriter, provoquer.

Muisha : sf. - Action de présenter son bétail sur la place du village dans le but de le faire évaluer par les syndics de la consorce.

Nhanha : sf. - Cuite (excès d'alcool).

Olhet : sm. - v.d. ulhét ; boutonnière. " Que portèva a l'olhet lo riban plan ganhat " (Il portait à la boutonnière le ruban bien gagné).

Onhoassa / Aunhoassa : sf. - jeune oignon, repousse d'oignon. v.d. escanoulhe ; cebàr.

Pam : sm. - Empan ; har lo pam ou lo pam de mona : faire un pied de nez, une grimace.

Parar : v.- v.d. parà ; présenter, tenir devant soi. " Para'm lo cabà " (tends-moi le panier). " Que tienè la minoisha en lo parar la hauta " (Il tenait la chatte en lui présentant son giron).

Parguia : sf.- v.d. parguie ; grange isolée dans les champs.

Parlatz-me de vos ! : Expression marquant l'étonnement devant une information inattendue, improbable : Vous m’en direz tant ! En voilà une nouvelle ! Que me dites-vous là ?

París : sm. pl ou sing.. - Lieu d'aisance, W.-C. " Quan nse calè, la nueit, har viatge entaus parís, que corrèm a bel èrt, tà miélher escalorí'ns " (Quand il nous fallait, la nuit, nous déplacer jusqu'aux lieux d'aisance, nous courions à bel air pour mieux nous réchauffer).

Partit : presque ivre. " Los omiarts que pintèvan, e los gojats, partits, entre eths que plesentèvan " (Les hommes buvaient, et les jeunes, échauffés par le vin, entre eux plaisantaient).

Patracada : sf. - Culbute.

Patrolha : sf. - Patrouille ; minuit, heure règlementaire de fermeture des débits de boissons, heure à laquelle passe la patrouille : couvre-feu . " Plat sus plat, regolats, longtemps après patrolha, jamei per lo castèth ne hesón tant fristolha " (Plat sur plat, rassasiés, jusque tard dans la nuit, jamais dans le château on ne festoya autant), " Los gormands qu'i vienèn sonque entà har fristolha, shens s'ocupar de mei s'èra enqüèra patrolha " Les gourmands y venaient rien que pour y faire des geuletons, sans s'occuper de l'heure du " couvre-feu ".).

Pausa : sf. - dans l'expression tornar la pausa : rendre la pareille, se venger ; se rattraper, compenser. " Que'u torneràm la pausa en aqueth coteliu ! " (Nous lui rendrons la pareille à cet oiseau !). " Entà nosauts, jamei n'avè moneda. E papà que'u disè : -N'as pas honta, de carcular dus sòus, quan passas un còp pr'an ? -Tè, qu'es vertat. Tà l'aut còp, siis segur, que'us tornerèi la pausa. " (Pour nous, il n'avait jamais de monnaie. Et papa lui disait : - Tu n'as pas honte, de compter deux sous, alors que tu ne viens qu'une fois par an ? -C'est vrai. La prochaine fois, sois en sûr, je me rattraperai envers eux.).

Pedit : sm. - Orteil. " Los pedits au larèr " (Les doigts de pied près du foyer) ; " Sus los pedits haut que s'estira " (Sur la pointe des pieds il s'étire).

Peishader : sm. - Mangeoire, ratelier ; comme riston (v.d. ristoun) ; avec le sens dérivé de l'expression enviar pèisher (envoyer promener) : " Vertut, aunor, flors de noblessa, uei, tot qu'es bon tau peishader " (Vertu, honneur, fleurs de noblesse, de nos jours, on rejette tout).

Peishic, peishigòt : sm.- Pêche (fruit). " Ahragas e peishics au jus d'aiga de via " (fraises et pêches à l'eau-de-vie).

Pelhumi : sm. - Ensemble des vêtements. " De tot pelhumi que'u despolhan " (Ils le dépouillent de tous ses vêtements).

Pelièr : sm. adj. - v.d. peliè ; au caractère peu commode.

Peluc : sm. - v.d. pelùc ; miette ; bouchée ; nourriture. " Que passèva shens fin pregàrias a pelucs " (Elle égrenait sans fin ses prières).

Pelucar : v. - Manger. Pelucar n'a pas le sens restrictif de perucar (picorer). " Qu'i podèm pelucar avís e bons conselhs " (Nous pouvions y puisser à volonté, avis et bon conseils).

Pelucada : sf. - v.d. perucade ; mangeaille ; action de manger. " E deu plat que's hè càder dab lo medoth sancèr, tota la pelucada " (Et du plat, il se sert, avec le milieu (du poisson) en entier, tout le restant du plat), " Qu'ac en.hornèvan tot en bonas pelucadas " (Ils enfournaient tout, à grands coups de fourchettes).

Perasson : sm. - Cèpe (champignon).

Peròca : sf. - spathe, dépouille du maïs, c'est à dire les feuilles entourant l'épi. V.d. à despeloucade.

Pesquèr (lo gran) : L'océan.

Pèth de gat : Pelisse de chanoine, camail.

Pè-tòrt (a) : loc. – Cauçat a pè-tòrt : chaussé avec le soulier droit au pied gauche et inversement. Par extension : à l’envers de ce qu’il conviendrait : « quan vénem a pè-tòrt, qu'ac gàham tot a còp de pala... » (quand on vend à la pleine saison (au plus mauvais moment), on récolte en abondance...).

Pica-bron : sm. - Pic épeiche.

Picata : sf. – Autre nom de la “poda” :  serpe, couperet.

Pigaish : sm. - Tique (lagaç) ; parasite.

Pihèc : sm. - v.d. bièc, pihét, pihalhe, pihàgn, et suppl. pihèc. Acariâtre, désagréable, espiègle, vaurien, méchant ; bavard, caquet, mauvaise langue ; qui cri fort et aigu. " S'adara èi tròp parlat, copatz-me lo pihèc " (Si maintenant j'ai trop parlé, coupez-moi le caquet). V.d. pihét. " Meishants com pihècs, n'avèm pas qu'un plaser : plenhar-la de gahècs " ( Méchants comme des "espiègles", nous n'avions qu'un plaisir : la couvrir de fruits de la bardane). " E jo, praube pihèc... " (Et moi, pauvre vieux bougon (?).

Pinla : sf.- v.d. pille. Envers. De pinlas en l'èrt : renversé, de ventre en l'air. " Qu'ac fishèn tot de parts, de pinlas, a l'envèrs " (Il mettaient tout en désordre, sans dessus dessous, à l'envers).

Piòc : sm. - poulet.

Pioquèr, ou Piauquèr : adj. - relatifs aux poulets. Lo libre piauquèr  : le bréviaire, appelé ainsi parce qu'il procure des poulets aux curés.

Pipard : sm. - (?) Fumeur de pipe, ou amateur de vin (pipa : futaille).

Pipiatge : sm. - Parlotes. " Qu'arribàn en pipiatge " (Ils arrivèrent en parlotant).

Pisharnèr : adj. - Pòt pisharnèr : pot de chambre. (voir à colanèr).

Pit : sm. - v.d. pit . Estar au pit : être prêt à l'heure dite à l'endroit prévu.

Pitrangla : sf. - Tribune officielle ou gradin dans une arène ; balcon naturel. v.d. piterangle.

Piulet : sm. - v.d. piulét ; caquet. " Aver bon piulet " ( avoir bon caquet).

Planshòt : sm. - v.d. planche. Diminutif de plansha ; lavoir ; tableau d'affichage du score dans les compétitions sportives.

Plega : sf. - Pli, aux jeux de cartes ; ensemble, série, énumération de choses. Har la plega : tirer profit, souvent de façon malhonnête ; l'emporter, gagner la partie. " Finir la plega " (finir l'énumération). " Mèmes, suus uelhs se'v hè la plega, aunèste qu'es ; vos, un mentur " (Même s'il profite sous vos yeux, il est honnête, et vous, un menteur).

Plumats : sm. pluriel - Disputes ; châtiments corporels.

Plumion : sm. - Edredon. v.d. dubét.

Plup : sm. - Touffe de poils ou de plumes, épi, huppe.

Porròc : sm. - Arum sauvage.

Poson : sm. - v.d. pousoû ; excréments attribués aux sorcières.

Potejar : v.- Marmoner, faire bouger les lèvres. " Pregàrias potejant " (marmonant des prières).

Pochar (téter), ou bohar (souffler) : v. - pochà's, bohà's quelqu'un ou quelque chose : avoir à supporter quelqu'un, quelque chose ou les conséquences d'une action. " Lo qui avè quauque mau que se'u devè bohar " (Celui qui avait quelque mal devait le supporter).

Pretzon : adj.- précieux (raffinement exagéré). " Que calè véder aquò com hesè deu pretzon ! " (Il fallait voir comme il se comportait avec préciosité).

Prim : adj. - Hroment prim : blé fourragèr, non destiné à la panification.

Punherar : v.- v.d. pugnerà ; prendre par poignées; manier ; façonner. " Lo bròi declam qui e ns'atz, vos, punherat " (La belle déclamation (pièce de théâtre) que vous nous avez servie). " Lo cocuron de tabac que'u durèva dus jorns... Ah ! com bròi punherèva ! " (Le paquet de tabac lui durait deux jours... Ah ! comme il y puisait à plaisir !).

Punheron-punhereta : Grosse poignée, petite poignée. " Har punheron-punhereta " (se passer de main en main ; donner ce qu'on a reçu).

Pusòc : sm. - Diminutif de puç (puce), terme affectueux.

Pugon : sm.- v.d. pugoùn : puçeron ; insulte.

Quenh-un ; quenh'ua : Lequel ; laquelle. " Quenh-un e cau gahar ? " (Lequel faut-il prendre ?).

Rança : sf. - Ce qui est rance. " Au praube còr qui sent la rança o qui's boquilha preu pecat, que vien portar lutz " (Au pauvre coeur qui sent la pourriture ou qui se vautre dans le péché, il vient porter la lumière).

Rançut : adj. - Rancunier. " Deishem au clòt la lencoeta rançuda " (Laissons dans son trou la langue rancunière).

Rapats : adj. - v.suppl.d. rapathoun ; grippe-sous, gagne petit. " Qu'es quauqu'un de rapats qui cèrca on pòt tà tirà's de misèra " (C'est un grippe-sous qui cherche comme il peut à se sortir de la misère).

Rapialha : sf. - v.d. rapialhe ; ramassis. " De bon gron lo Senhor qu'a hèit mant'ua samialha, mes d'iraga tanbenh qu'apunha la rapialha " (Le Seigneur a fait semailles de bon grain, mais il prend aussi le ramassis d'ivraie).

Rebomb : sm. - v.d. reboùm. Rebond ; écho ; émoi, fort battement du coeur. " Au rebomb de l'aubeta " (au retentissement de la sonnerie de matines). " Au còr que'm senti lo rebomb " (J'ai le coeur en émoi), " Au clòt benlèu nosta carcassa carrà que donqui lo rebomb " (Dans la tombe bientôt, il faudra que notre carcasse finisse par tomber).

Rebutar : v. - v.d. rebutà ; renier. " Lo hasan, dus còps n'aurà cantat, que m'auràs tres còps, tu, rebutat " (Le coq n'aura pas chanté deux fois, que tu m'aura renié trois fois.).

Renguejar : v. - v.d. ringà. Dreliner, sonner. " Qu'entenèn deus batiòus l'aubada renguejar " (On entendait la sonnerie des baptêmes).

Rica-raca : cahin-caha. " Rica-raca, beròi qu'a caminat " (Cahin-caha, il a fait du chemin).

Rumé : sm.- (?) " Tà'ns punir de pos, dunc'au truc de batalh que'ns dèva a recitar, shens gràcia d'un artalh. Virgile com Boileau, Horace com Racine, que'n prenèn preu lor rumé au tòc de la hossina " (Pour nous punir aussitôt, jusqu'à la sonnerie de cloche, il nous faisait réciter sans nous faire grâce d'une retaille (oubli d'un passage ?). Virgile, Boileau, Horace, racine, en prenaient pour leur rumé au coup de trique).

Sarra-licòth : sm. - Serre-licol : sévère, exigeant quant à la discipline.

Sarrampin : sm. - v.d. sarrampìn : rougeole ; petite vérole. " N'a pas paur de's gahar, preu bal, lo sarrampin " (Il n'a pas peur d'attraper dans les bals, la petite vérole).

Sedon : sm. - Dans l'expression gahat au sedon (pris au collet) : pris par surprise. " Au sedon pres de cort " (pris de court, piégé).

Sentilhon : adj. - Qui a de l'intuition, ou le sens de l'odorat très développé. " Qu'an sabut pr'aquí, - lo Landés qu'a lo nas sentilhon - qu'aimèvi lo gascon " (On a su, par là, - le Landais a de l'instinct - que j'aimais le gascon), " Que s'ac minjà tot, lo teit e lo vestí, sentilhon deu broquet, duncò las perrequèras " (Il se mangea tout, le toit et les vêtements, attiré par l'odeur du robinet de barrique, jusqu'à ses hardes).

Sermonèr : s. - v.d. sermounàyre.

Sesca : sf. - Carex (plante), servant à pailler les chaises.

Shamoralha : sf. - Troupeau de chameaux. Terme péjoratif pour désigner une assemblée de personnes, comme poralha, auseralha.

Shapatoère : sm. - bavardage. " Puish, shens d'aut shapatoère que'us passa a tots los dus l'aneron benedit " ( Puis sans autres bavardages, il leur passe à tous deux l'anneau bénit).

Sharisclar : v.- Siffler comme un merle. " Qu'an hèit lo saut, amassa, en cordada, en sharisclant com l'auseròt " (Ils ont fait le saut ensemble, en se suivant, en sifflant comme l'oiseau). " Lo matin, tot bròi que sharisclèva ; mes benlèu, suu shuc deu botelhon, d'un mèrle tot navèth qu'avèm l'eishantilhon " (Le matin, il sifflait comme un merle, mais bientôt, après avoir sucé la bouteille, nous avions l'échantillon d'un merle bien différent).

Sharment : sm. - sarment.

Sheringlar : v.- v.d. cheringlà ; vacciner, donner une leçon. " Aten, hòu, gran volur, jo que't vau sheringlar. " (Attends, oh ! grand voleur, je vais te donner une leçon).

Shiscla-molha : sm. - Pistolet à eau ou tout autre objet pouvant servir à projeter de l'eau pour arroser son adversaire.

Shopita : sf. - Chatouilles. " Se'u hesèn la shopita, sauré hular " (Si on lui cherchait des noises, il saurait se défendre).

Sisclar : v. - Rire aux éclats.

Sisclet : sm. Eclat de rire.

Socalha : sf. - v. d. soucade ; ensemble de sillons, labour.

Sopa-tot-ser : sm. - Autre nom de la cama-cruda. Croquemitaine.

Soraish : sm. - Digitaire (plante).

Subjèct : sm. - Sauvageon qui servira de support de greffe.

Surfaç : sm. - Lien large ou courroie passant sur l'échine et sous le ventre des bœufs et vaches, servant à tenir l'apric.

Tabaquèr : sm. – Grand mouchoir d’homme.

Tap : sm - Gros bouchon.

Tarèu : sm. - (?) Tot d'un còp, esmalit, e nhacat deu tarèu, que mancà dab lo punh despitar lo burèu ".

Tanòc : sm. - v.d. tanoc ; raffle de l'épi de maïs. " E tot dab dus tanòcs qu'ac hè borir de pos " (Et avec deux rafles d'épis de maïs (mises au feu), il le fait bouillir en suivant).

Tant de bon ! : exp. - Heureusement ! ; c'est bien ainsi.

Tembe : sm. - v.d. témbe. Tamis, utilisé parfois comme semoir à bras pour semer à la volée. " Quan la grua se'n va tà castanhar, pren-te lo tembe e ven samiar. " (proverbe).

Tenhèr, -a : adj. - Tendre. En parlant de la peau : ferme, lisse, tendue, par opposition à flasque ou ridée ; en parlant du visage : frais, juvénile, qui respire la santé ; vigoureux, solide, vivace. " De pan, de vin, de carn que preni la bequiada, e ne'n soi pas de mei tenhèr" (je mange de tout et je n'en suis pas pour autant plus robuste.). Ua tranche de jambon, que'm herà lo cuer tenheron, e vente plenh, serèi luron " (Une tranche de jambon me rafermira la peau du ventre...). Même l'expression consacrée " tenhèr com l'arrós " prend un sens de vigueur, de bonne santé : " Vos ? Tenhèr com l'arrós ! lo papet de Laureda ! Qu'ètz tilhut com un casse, qu'avetz l'erbèr solide e, shens plec la carcassa.. " (Vous ? Encore solide ! le doyen de Laurède !...). " En tu deus vielhs son las vertuts tostemps tenhèras... " (Tu portes en toi les vertus toujours vivaces, des anciens...). " Tenheràs com l'arrós, broncut e bèth cabelh, que'u cranhèm... " ; " Un bèth tipe goarrut, espés, de bona hèrra, la pèth tenhèra " ; " L'arroganhèra deu temps sus jo qu'a hèit fracàs ; qu'èi perdut crin, pèth tenhèra " ; " Quan siis au país de Mugron, qu'amasseràs fin caneron e cuer tenhèr com ceriseta " , " Qu'i troberàs d'amics berogina seguissa, tots dab la pèth sanissa e lo cuer tenheron " ; " Que vàdem vielhs e que pèrdem lo crin ; n'am pas lo cuer mei tenherin : m'estoni pas ; qu'es la crisa deu burre ! " ; " Los arresims dorius pisheràn de bon vin... lo milhòc au silhon que serà tenherin... " ; " Atau parlèva un gojatet, cara tenhèra " ; " Lo cuer tenheron, lo noste ' abalemus '... " ; " De bròis mainats tenhèrs com la floreta " ; " Qu'arríbam a Cambò, sharmant cuenh dens las ompras tenhèras " ; " Vos, tenhèr com la cassora ".

Tesurèr : sm. - Qui se livre à une machination. " N'as pas honta, morpion, de har lo tesurèr ? ".

Tinta-hiu : sm. - Phytolaca, ou raisin de Virginie (plante).

Tiralira : sf. – Tourniquet ou roue de la chance, appelé aussi "virolet", utilisé dans les kermesses ou les stands des confiseurs forains ; chez ces derniers le lot de base était "ua cabilha" (un sucre d’orge) ou autre babiole. v.d. tire-bire ;

Tirar cama ou tirar tralha : expr. - marcher , faire du chemin ; par extension : être en vie. " Lo só, dens lo cèu, que hè cama, lusent " (Le soleil, dans le ciel, avance, brillant), " Mes uei se lo Vital tirèva enqüèra cama,... " (Mais aujourd'hui, si Vital était encore en vie,...).

Tiron-tireta : dans l'expression har a tiron-tireta : se disputer un objet ou hésiter à prendre une décision, chacun contrant successivement les arguments de l'autre ; être indécis.

Tisocar : sm. - Coin du feu (?) " Ueit mainatjons, tots en cordada, qu'i prenón shuc suu tisocar " (Huit enfants, successivement, y têtèrent près de la cheminèe).

Torbèra : sf. - vertiges : " Que'm senti la crebèra, mau devant, mau darrèr, calanquèr, la torbèra... " (Je me sens malade, mal devant, mal derrière, faiblesse, vertiges..).

Tripèr : sm. - charcutier.

Trossanha : sf. - v.d. trousseligue. Pansement au bout d'un doigt (monaca), ou extrémité d'un membre troussée. " Que vienè sus la rua avalar lo bocin, ua trossanha suu cap " (Elle venait sur la rue avaler un morceau, la tête troussée dans un linge).

Trumelada : sf. - nuée ; fines éclaboussures.

Tura : sf. - v.d. tuhe, ture et tute. " - Les voyageurs pour Bordeaux, en voiture ! ce ditz ua vutz com la d'ua tura... " (comme le son d'une trompe, caverneuse ?) ; gosier, goulot. " Blanc, roi o pigalhat, tot que'us èra de bon. Quan atau civadats avèn cauhat la tura, ad aise que hesèn lo mus a la hredura " (Blanc, rouge ou rosé, tout leur était bon. Lorsque ainsi excités ils avaient chauffé le gosier, ils pouvaient facilement se moquer du froid). " N'a pas perdut la tura quan hè bornir los oremús " (Il n'a pas perdu sa grosse voix quand il fait retentir les orémus).

Turar : v. - parler ou chanter avec une voix de tura, une voix forte et grave.

Tuth : sm. - trompe, cor, clairon... " shens har sonar lo tuth " (sans faire de bruit). " los coires que bohan a plenh tuth " (les cuivres soufflent à plein cornet).

Usclada : sf. - v.d. usclade ; comme roustide ; au figuré passar a l'usclada, critiquer, faire subir une vexation. " Veiram çò que's devira, un còp hèita l'usclada. " (Nous verons de quoi il retourne, une fois prise ma revanche). " Tots que passèvan a l'usclada, au fin sedaç de la nhacada " (Tout le monde passait à la casserole, au fin tamis des coups de dents). " Ua istoèra o ua asolada plan usclada " (bien sentie, bien tournée ?).

Vanèla : sf. - Espace entre le lit et le mur. ("Sorrona” (Arnaudin)).

Varieson : sm. - vertige. " Un gorrupòt, varieson que m'esvita " (Une petite gorgée m'évite le vertige).

Véde's lutz : expr. - Parvenir, trouver le moyen ; comprendre : " Se ne'm vei lutz de'm sortir d'embarràs... " (Si je ne parviens pas à me tirer d'embarras...) . " Deu Diable se vei lutz en aquesta coenta ! " (C'est bien le Diable si je comprends quelque chose dans cette affaire !).

Vegile : sm. - vigile.

Ventishon : sm. - Vent froid.

Vèrbe : sm. - Verbe ; parole. Clavar lo vèrbe (clouer le bec). " L'èrt monsur, dab lo vèrbe facile " (L'air hautain, avec la parole facile).

Vinòrra : sf. - Vinasse. " Que'u devèn trobar mort, arrecueit de vinòrra " (On devait le trouver mort, archi-cuit de vinasse).

Vira-barclin : sm. - v.d. birebarquî : villebrequin.

Vira-plec : sm. - Tournemain ; demi-tour ; virage ; simulacre, faux-semblant. " D'un vira-plec, tot qu'estó prèst. " (tout fut prêt en un tournemain). " ...e lo nos Bernaton que da lo vira-plec. " (...et Bernatoun fait demi-tour). " Que'm dèva tròç d'ostias, un moc de candelon, dus tronhòcs de bogias ; e l'escòla finida, a noste, jo que'n disí la messa, en hà'n lo vira-plec. " (Elle me donnait des morceaux d'hosties, un reste de chandelle, deux bouts de bougies , et l'école finie, chez nous, je m'en servais pour dire la messe, en en faisant le simulacre). " Que son tostemps camins d'escana-crabas, vira-plecs dangerós, que lo chaufur monta a halets de motur " (Ce sont toujours des passages et des virages dangereux, que le chauffeur monte aux halètements du moteur).

Vira-porquèr : sm. - Cabriole, culbute. " Tots au vira-porquèr hesèm la coquinada " (Tous, en folâtrant, nous faisions des cabrioles).

Vitòrra : sf. - Bombance.

 

 

PROVERBES ou EXPRESSIONS

Petit mau, grana trossanha. Petit bobo, gros pansement.

Lo qui aten los esclòps d'un mort, qu'a lo temps de marchar pè nut.

Qu'es passat au tembe de la havas gròssas. Se dit de quelqu'un qui n'est pas de la dernière finesse.

Que soi passat pr'un camin on n'i pas sègas. Quand on n'a eu aucune difficulté à faire quelque chose ; qu'on n'a rencontré aucun obstacle.

Quan la grua e vòla baish,
Devath l'ala qu'a lo glaç.
Quan la grua e vòla haut,
Devath l'ala qu'a lo caut.

Quan la grua se'n va tà castanhar
Pren-te lo tembe e ven samiar.
Quan la grua se'n va tà coar
Pren-te la sharrua e ven bojar.

Quand la grue vole bas, sous son aile, elle porte le froid.
Quand elle vole haut, elle porte la chaleur.
Quand elle passe à la saison des châtaignes, prends le tamis (semoir à bras) et va semer (blé, orge, avoine..)
Quand elle passe pour aller couver (printemps), prends la charrue et va labourer (pour semer le maïs).

 

Nadau a l'arrajolet, Pasques au cot deu huec. Noël au soleil, Pâques au coin du feu.

Alleluia ! carn que cau minjar. Alléluia ! il faut manger de la viande : se dit le matin de Pâques, lorsqu’on entend sonner les cloches (de retour de Rome).

A Senta-Caterina, lo hroment hromentina. Pour la Sainte-Catherine, le froment germe : il faut donc qu'il soit semé avant cette date (25 novembre).

Ploja suu mijorn, ploja tot lo jorn. S'il pleut à midi, il pleut tout le restant de la journée.

Brum abans lo só lhevat, ploja abans lo só cocat.

Mensfidé-t de l'aiga e deu huec, e de las gojatas de Haget. Ce dicton trouverait son origine dans le passage des troupes de Wellington à Hagetmau (1814). Les corps de plusieurs soldats anglais auraient été jetés dans les eaux du Louts (mensfidé-t de l'aigua...), ou brulés dans le four du boulanger (e deu huec...), après avoir été entrainés dans un guet-appens par des filles de Hagetmau (e de las gojatas de Haget.).

Chic que hè, chic que deshè (le mieux est l'ennemi du bien).

Ne'm haràn pas créder totun, que lo Los se'n va entà capsús ! On ne me fera quand même pas croire que le Louts coule vers l'amont ! (Je ne suis pas prêt à croire n'importe quoi !)

Qu'es pertot Peiròt, a noste mei qu'enlòc ! (proverbe donné par Thérèze Dupouy de Caillé, 31/07/2015). C'est partout la misère, et chez-nous plus que nulle part ailleurs ! (Le prénom "Peiròt" : Pierrot, personnifie la faim, la misère ; voir le dictionnaire de Simin Palay, à "Peyrot").

Los milhòcs, a sent Joan, cau que's tòquin de man. (A la Saint-Jean -24 juin-, les feuilles du maïs doivent se toucher, d'une rangée à l'autre).

Belar, que bèla ! mes cabelha se pòt.
(Pour faire la fleur, le maïs n'a pas de problème ! mais il ne fera l'épi que s'il le peut) Se dit pour atténuer l'optimisme de celui qui imagine déjà une récolte prométeuse à la vue des fleurs mâles.



Autres, que nous n'avons pas entendues à Doazit même ou dans les environs immediats :

Lo bon Diu en balhi aus qui ne n'an pas !. Se dit en guise de prière après un bon repas, comme pour dire j'en ai eu ma part, que les autres se débrouillent...

A l'ompra ! ce disè lo tavan. Se dit lorsqu'on recherche l'ombre ; on échappe ainsi à la brûlure du soleil pour s'exposer à la piqure des taons.

 

 

CONJUGASONS

On notera en particulier, la position de la tonique aux 1ère et 2ème personnes du pluriel du présent de l'indicatif ; la 1ère personne du parfait pour les verbes du 1er groupe ; le subjonctif présent du verbe " dar ".

1er groupe - régulier

CANTAR

cantat, ada

cantant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

canti

 

canti

canterèi

canterí

cantèvi

cantài

cantassi

cantas

canta

canté-u

cantis

canteràs

canterés

cantèvas

cantàs

cantassis

canta

 

canti

canterà

canteré

cantèva

cantà

cantassi

càntam

cantam

càntim

canteram

canterem

cantèvam

cantam

cantàssim

càntatz

cantatz

càntitz

canteratz

canteretz

cantèvatz

cantatz

cantàssitz

cantan

 

cantin

canteràn

canterén

cantèvan

cantàn

cantassin

2ème groupe - régulier

SENTIR

sentit, -ida

sentint

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

senti

 

senti

sentirèi

sentirí

sentivi

sentii

sentissi

sents

sent

sentis

sentiràs

sentirés

sentivas

sentís

sentissis

sent

 

senti

sentirà

sentiré

sentiva

sentí

sentissi

séntem

sentim

séntim

sentiram

sentirem

sentívam

sentim

sentíssim

séntetz

sentitz

séntitz

sentiratz

sentiretz

sentívatz

sentitz

sentíssitz

senten

 

sentin

sentiràn

sentirén

sentivan

sentín

sentissin

2ème groupe - régulier - inchoatif

SEGUIR

seguit, -ida

seguint

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

segueishi

 

segueishi

seguirèi

seguirí

seguivi

seguii

seguissi

segueishs

segueish

segueishis

seguiràs

seguirés

seguivas

seguís

seguissis

segueish

 

segueishi

seguirà

seguiré

seguiva

seguí

seguissi

seguéishem

seguim

seguéishim

seguiram

seguirem

seguívam

seguim

seguíssim

seguéishetz

seguitz

seguéishitz

seguiratz

seguiretz

seguívatz

seguitz

seguíssitz

segueishen

 

segueishin

seguiràn

seguirén

seguivan

seguín

seguissin

3ème groupe - régulier

BÀTER

batut, -uda

batent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

bati

 

bati

baterèi

baterí

batí, -èvi

batoi

batossi

bats

bat

batis

bateràs

baterés

batès, -èvas

batós

batossis

bat

 

bati

baterà

bateré

batè, -èva

bató

batossi

bàtem

batem

bàtim

bateram

baterem

batèm, -èvam

batom

batóssim

bàtetz

batetz

bàtitz

bateratz

bateretz

batètz, vatz

batotz

batóssitz

baten

 

batin

bateràn

baterén

batèn, -èvan

batón

batossin

auxiliaire

ESTAR

estat, -ada

estant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

soi

 

sii

serèi

serí

èri

estoi

estossi

ès

siis

siis

seràs

serés

èras

estós

estossis

es

 

sii

serà

seré

èra

estó

estossi

èm, som

siim

síim

seram

serem

èram

estom

estóssim

ètz

siitz

síitz

seratz

seretz

èratz

estotz

estóssitz

son

 

siin

seràn

serén

èran

estón

estossin

auxiliaire

AVER

avut, -uda

avent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

èi

 

agi

aurèi

aurí

aví

avoi

avossi

as

agis

agis

auràs

aurés

avès

avós

avossis

a

 

agi

aurà

auré

avè

avó

avossi

am, avem

àgim

àgim

auram

aurem

avèm

avom

avóssim

atz, avetz

àgitz

àgitz

auratz

auretz

avètz

avotz

avóssitz

an

 

agin

auràn

aurén

avèn

avón

avossin

Verbes irréguliers

ANAR

anat, anada

anant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

vau

 

ani

anerèi

anerí

anèvi

anai

anassi

vas

vè, vèn

anis

aneràs

anerés

anèvas

anàs

anassis

va

 

ani

anerà

aneré

anèva

anà

anassi

vam

anem, vam,

alòm !

ànim

aneram

anerem

anèvam

anam

anàssim

vatz

anatz

ànitz

aneratz

aneretz

anèvatz

anatz

anàssitz

van

 

anin

aneràn

anerén

anèvan

anàn

anassin

 

HAR

hèit, heita

hant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

hèi

 

hèci

herèi

herí

hesí, hasí

hesoi

hesossi

hès

hè

hècis

heràs

herés

hesès, -

hesós

hesossis

hè

 

hèci

herà

heré

hesè, hasè

hesó

hesossi

hèm

ham

hècim

heram

herem

hesèm, -

hesom

hesóssim

hètz

hatz

hècitz

heratz

heretz

hesètz, -

hesotz

hesóssitz

hèn

 

hècin

heràn

herén

hesèn, hasèn

hesón

hesossin

 

DAR

dat, dada

 dant

 

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

 

dau

 

donqui

derèi

derí

dèvi

doi

dossi

 

das

dè

donquis

deràs

derés

dèvas

dos

dossis

 

da

 

donqui

derà

deré

dèva

do

dossi

 

dam

dem, dam

dónquim

deram

derem

dèvam

dom

dóssim

 

datz

datz

dónquitz

deratz

deretz

dèvatz

dotz

dóssitz

 

dan

 

donqin

deràn

derén

dèvan

don

dossin

 

Alternance vocalique o / ò (ou / o)

(cohar, costar, darrocar, desolar, flocar, forçar, galopar, jogar, logar, notar, provar, tocar, trobar, trotar, volar, votar, + dromir, orbir, sortir, + còser, hòder, poder, mòler, tòrcer, voler)

PORTAR

portat

portant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

pòrti

 

pòrti

porterèi

porterí

portèvi

portài

portassi

pòrtas

pòrta

porté-m

pòrtis

porteràs

porterés

portèvas

portàs

portassis

pòrta

 

pòrti

porterà

porteré

portèva

portà

portassi

pòrtam

portam

pòrtim

porteram

porterem

portèvam

portam

portàssim

pòrtatz

portatz

pòrtitz

porteratz

porteretz

portèvatz

portatz

portàssitz

pòrtan

 

pòrtin

porteràn

porterén

portèvan

portàn

portassin

Alternance vocalique e / è (é / è)

(acessà's, apielar, aprestar, apressà's, arrestar, belar, caperar, cercar, crebar, deishar, enguiserar, esperar, grelar, herrar, hregar, maserar, pregar, presar, pressar, segar, veterar + seguir, servir + pèisher, pèrder

APERAR

aperat

aperant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

apèri

 

apèri

apererèi

apererí

aperèvi

aperài

aperassi

apèras

apèra

aperé-u

apèris

apereràs

apererés

aperèvas

aperàs

aperassis

apèra

 

apèri

apererà

apereré

aperèva

aperà

aperassi

apèram

aperam

apèrim

apereràm

apererem

aperèvam

aperam

aperàssim

apèratz

aperatz

apèritz

apereratz

apereretz

aperèvatz

aperatz

aperàssitz

apèran

 

apèrin

apereràn

apererén

aperèvan

aperàn

aperassin

1er groupe - régulier - terminaison en -iar.

ENVIAR

enviat

enviant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

envii

 

envii

envierèi

envierí

envièvi

enviài

enviassi

envias

envia

enviis

envieràs

envierés

envièvas

enviàs

enviassis

envia

 

envii

envierà

envieré

envièva

envià

enviassi

envíam

enviam

envíim

envieram

envierem

envièvam

enviam

enviàssim

envíatz

enviatz

envíitz

envieratz

envieretz

envièvatz

enviatz

enviàssitz

envian

 

enviin

envieràn

envierén

envièvan

enviàn

enviassin

3ème groupe - vocalisation du v ou du b (dever, víver, plàver, recéber, ...)

BÉVER

but, bevut

bevent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

bevi

 

bevi

beurèi

beurí

beví, -èvi

bevoi

bevossi

beuts

beu

bevis

beuràs

beurés

bevès, -èvas

bevós

bevossis

beu

 

bevi

beurà

beuré

bevè, -èva

bevó

bevossi

bévem

bevem

bévim

beuram

beurem

bevèm, -èvam

bevom

bevóssim

bévetz

bevetz

bévitz

beuratz

beuretz

bevètz, -èvatz

bevotz

bevóssitz

beven

 

bevin

beuràn

beurén

bevèn, -èvan

bevón

bevossin

3ème groupe - Apercéber, concéber, recéber, decéber

RECÉBER

recebut

 

DÉVER

devut

 

PLÀVER

plavut

Présent

 

 

Présent

 

 

Présent

 

recebi

 

 

devi

 

 

 

 

recéuts

recebes

 

 

deuts

 

 

 

 

recéut

 

 

deut

 

 

plau

 

recébem

 

 

débem

 

 

 

 

recébetz

 

 

débetz

 

 

 

 

receben

 

 

deben

 

 

 

 

3ème groupe - tz au singulier (cóser, còser, escòser, plàser, díser, ...)

CÓSER

cosut, -uda

 

CÒSER

cuèit, cuèita

 

PLÀSER

plasut

Présent

Impératif

 

Présent

Impératif

 

Présent

Impératif

cosi

 

 

còsi

 

 

plasi

 

cots

cotz

 

còts

còtz

 

plats

platz

cotz

 

 

còtz

 

 

platz

 

cósem

cosem

 

còsem

cosem

 

plàsem

plasem

cósetz

cosetz

 

còsetz

cosetz

 

plàsetz

plasetz

cosen

 

 

còsen

 

 

plasen

 

3ème groupe - tz au singulier

DÍSER

dit, dita

disent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

disi

dic

 

disi

digui

dirèi

diserèi

dirí

diserí

disí

disèvi

digoi

disoi

digossi

disossi

dits

ditz

disis, -

diràs, -

dirés, -

disès, -

digós, disós

digossis, -

ditz

 

disi, -

dirà, -

diré, -

disè, -

digó, disó

digossi, -

dísem

disem

dísim

díguim

diram, - diseram

direm diserem

disèm

disèvam

digom, disom

digóssim

disóssim

dísetz

disetz

dísitz

díguitz

diratz diseratz

diretz diseretz

disètz

disèvatz

digotz, disotz

digóssitz

disóssitz

disen

 

disin, -

diràn, -

dirén, -

disèn, -

digón, disón

digossin, -

3ème groupe - vocalisation du L, subjonctif présent en LH (valer, caler)

VOLER

volut

volent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

voi

 

volhi

vorrèi

vorrí

volí, volèvi

voloi

volossi

vòs

 

volhis

vorràs

vorrés

volès, -

volós

volossis

vòu

 

volhi

vorrà

vorré

volè, -

voló

volossi

vòlem

 

vólhim

vorram

vorrem

volèm, -

volom

volóssim

vòletz

vólhitz

vólhitz

vorratz

vorretz

volètz, -

volotz

volóssitz

vòlen

 

volhin

vorràn

vorrén

volèn, -

volón

volossin

 

CALER

calut

 

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

cau

 

calhi

carrà, caurà

cadrà, calerà

carré, cauré

cadré, caleré

calè

caló

calossi

 

VALER

valut

valent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

vali

 

valhi

vaurèi

valerèi

vaurí

valerí

valí

valèvi

valoi

valossi

vaus

 

valhis

vauràs, -

vaurés, -

valès, -

valós

valossis

vau

 

valhi

vaurà, -

vauré, -

valè, -

való

valossi

vàlem

 

vàlhim

vauram

valeram

vaurem

valerem

valèm

valèvam

valom

valóssim

vàletz

 

vàlhitz

vauratz

valeratz

vauretz

valeretz

valètz

valèvatz

valotz

valóssitz

valen

 

valhin

valeràn

valerén

valèn, -

valón

valossin

alternance g/j. Autres alternances: ç/c (forçar), c/ç (tòrcer), g/gu (pregar), c/qu (hicar)

LEGER

lejut

legent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

legi

 

legi

legerèi

legerí

legí, legèvi

lejoi

lejossi

leis

lei

legis

legeràs

legerés

legès, -

lejós

lejossis

lei

 

legi

legerà

legeré

legè, -

lejó

lejossi

légem

legem

légim

legeram

legerem

legèm, -

lejom

lejóssim

légetz

legetz

légitz

legeratz

legeretz

legètz, -

lejotz

lejóssitz

legen

 

legin

legeràn

legerén

legèn,-èvan

lejón

lejossin

3ème groupe (paréisher , físher)

CRÉISHER

creishut

creishent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

creishi

 

creishi

creisherèi

creisherí

creishí

creishèvi

creishoi

creishossi

creishs

creish

creishis

creisheràs

creisherés

creishès, -

 

 

creish

 

creishi

creisherà

creisheré

creishè, -

 

 

créishem

creishem

créishim

creisheram

creisherem

 

 

 

créishetz

creishetz

créishitz

creisheratz

creisheretz

 

 

 

creishen

 

creishin

creisheràn

creisherén

 

 

 

Estar : convenir, rester ; Està's : demeurer, rester.

ESTAR

estat

estant

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

estau

 

esti

estarèi

estarí

estavi

estai

estassi

estàs

està

estis

 

 

 

estàs

 

està

 

esti

 

 

 

 

 

estam

estam

éstim

 

 

 

 

 

estatz

estatz

éstitz

 

 

 

 

 

estàn

 

estin

 

 

 

 

 

3ème groupe : créder, véder (participe passé : vist).

CRÉDER

credut

credent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

crei

 

credi

creirèi

crederèi

creirí

crederí

credí cresí

credèvi

credoi

credossi

créids

créid

credis

creiràs, -

creirés, -

credès, -

credós

credossis

créid

 

credi

creirà, -

creiré, -

credè, -

credó

credossi

crédem

credem

crédim

creiram, -

creirem, -

credèm, -

credom

credóssim

crédetz

credetz

créditz

creiratz

crederatz

creiretz

crederetz

credètz, -

credèvatz

credotz

credóssitz

creden

 

credin

creiràn, -

creirén, -

credèn, -

credón

credossin

 

PODER

podut

podent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

poish

 

posqui

poirèi

poirí

podí

podoi

podossi

pòts

 

posquis

poiràs

poirés

podès

podós

podossis

pòt

 

posqui

poirà

poiré

podè

podó

podossi

pòdem

 

pósquim

poiram

poirem

podèm

podom

podóssim

pòdetz

 

pósquitz

poiratz

poiretz

podètz

podotz

podóssitz

pòden

 

posquin

poiràn

poirén

podèn

podón

podossin

 

PRÉNER

pres

prenent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

preni

 

preni

prenerèi

prenerí

prení

prenoi

prenossi

prens

pren

prenis

preneràs

prenerés

prenès

prenós

prenossis

pren

 

preni

prenerà

preneré

prenè

prenó

prenossi

prénem

prenem

prénim

preneram

prenerem

prenèm

prenom

prenóssim

prénetz

prenetz

prénitz

preneratz

preneretz

prenètz

prenotz

prenóssitz

prenen

 

prenin

preneràn

prenerén

prenèn

prenón

prenossin

 

VÍVER

viscut

 vivent

 

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

 

vivi

 

vivi

viurèi

viurí

viví

vivèvi

vivoi

viscoi

vivossi

viscossi

 

vius

viu

vivis

viuràs

viurés

vivès, -

vivós, -

vivossis, -

 

viu

 

vivi

viurà

viuré

vivè, -

vivó-

vivossi, -

 

vívem

vivem

vívim

viuram

viurem

vivèm, -

vivom, -

vivóssim, -

 

vívetz

vivetz

vívitz

viuratz

viuretz

vivètz, -

vivotz, -

vivóssitz, -

 

viven

 

vivin

viuràn

viurén

vivèn, -

vivón, -

vivossin, -

 

3ème groupe. - véder, - càder, vàder, hùger (sauf participe passé : cadut, vadut, hujut)

VÉDER

vist

vedent

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

vei

 

vedi

veirèi

veirí

vedí

vedoi

vedossi

véids

véid

vedis

veiràs

veirés

vedès

vedós

vedossis

véid

 

vedi

veirà

veiré

vedè

vedó

vedossi

védem

vedem

védim

veiram

veirem

vedèm

vedom

vedóssim

védetz

vedetz

véditz

veiratz

veiretz

vedètz

vedotz

vedóssitz

veden

 

vedin

veiràn

veirén

vedèn

vedón

vedossin

 

SABER 

 sabut

 sabent

 

Présent

Impératif

Subj. Pnt

Futur

Condtl

Imparfait

Parfait

Subj. imp

 

sèi

 

sabi

saurèi

saberèi

saurí

sabí

saboi

sabossi

 

sas

 

sabis

sauràs, -

saurés

sabès

sabós

sabossis

 

sap

 

sabi

saurà, -

sauré

sabè

sabó

sabossi

 

sàbem

 

sàbim

sauram, -

saurem

sabèm

sabom

sabóssim

 

sàbetz

 

sàbitz

sauratz, -

sauretz

sabètz

sabotz

sabóssitz

 

saben

 

sabin

sauràn, -

saurén

sabèn

sabón

sabossin

 

 

ORBIR, OBRIR

ubert, obert

 

SERVIR

servit

Présent

 

 

Présent

 

òrbi, obri

 

 

 

 

òrbs, obres

 

 

 

 

òrb

 

 

serp

 

òrbem

 

 

 

 

òrbetz

 

 

 

 

òrben

 

 

 

 

 

MORIR

mort

 

CORRER

corrut

 

TUAR, TUBAR

tuat, tubat

Présent

 

 

Présent

 

 

Présent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mor

moreish

 

 

cor

 

 

tuba

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRONONCIATION

Lettre

prononciation

exemples

à

a

cantà (il chanta)

a

a : sauf dans les cas suivants.

e : en finale des mots (sing. et pluriel), et d'une façon générale, tous les " a " placés après la syllabe tonique.

e : dans les mots composés.

e : terminaisons des verbes en " as ", ou " an "

e : terminaisons en -ador, -adèr, -ament.

e : dans les terminaisons des verbes du 1er groupe au futur et au conditionnel.

è : dans les terminaisons des verbes du 1er groupe à l'imparfait.

è : dans l'article féminin pluriel " las ".

è : dans les pronoms féminins " la " et " las ".

è ou é : dans certains noms propres qui ont conservé une orthographe ancienne, mais dont la prononciation s'est modifiée. Surtout dans le groupe " ai ".

é : en finale des impératifs lorsque l'accent est déplacé par l'adjonction d'un pronom.

gat (chat).

casa : caze (maison).

càntam : cantem (nous chantons)

malabèstia malebèsti (mauvaise bête).

cantas : cantes (tu chantes).

cantan : canten (ils chantent).

caçador : cassedou (chasseur).

solament : soulemén (seulement).

cantarèi : canterèi (je chanterai).

cantava : cantèbe (il chantait). On peut aussi écrire " cantèva ".

las pèiras : lès pèyres (les pierres).

gaha-la : gahe lè (attrape-la).

Maylis : mèylis

Cahut, Maymi : kéhut, mèymi (noms de maisons).

maison, mainatge, aimar : mèysoun, mèynadye, èima (maison, enfant, aimer)

nhaca : gnaque (mords), mais :

nhaca-u : gnaqué-ou (mords-le).

c

t : dans le pronom " ac "

qu'ac sèi qu'at sèy (je le sais).

e

e : en finale des mots.

é : dans le corps des mots.

casse : casse (chêne).

hemna : hémne (femme).

g

y : devant " e " ou " i ".

pagèra : payère (mesure)

j

y :

jamei : yaméy (jamais).

n

s'entend à la fin des mots.

se prononce " nh " à la fin de mots comme " taben, men " ou de l'article " un " ou " un' " suivit " aut ".

jorn : yourn (jour) ; vin bin (vin)

taben : tabégn (aussi) ; men : mégn (mien)

un aut : ugn'aut ou 'gn'aut (un autre)

un'auta : ugn'auta (une autre)

ò

o :

tròp : trop (trop)

o, ó

ou :

pro : prou (assez) ; urós : urous (heureux)

r

ne se prononce pas en finale des mots, sauf dans quelques cas : per, tor, aur, ...

cantar : canta (chanter); mair may (mère)

t

d : dans les terminaisons en -atge.

vilatge : biladye (village)

u

ou (w) : après une voyelle.

aulhèr : aouillè (berger) ; hiu hiou (fil)

v

toujours " b ", au début, comme dans le corps des mots.

p : dans les pronoms de la 2ème personne du pluriel " ve ".

vaca : baque (vache) ; nava : nabe (neuve)

lhevatz-ve : liébat-pé (levez-vous).

z

se prononce peu ou pas à la fin des mots.

cantatz : cantat(s) (chantez)

eu

éou :

ou :

peu : péou (poil) ; deut : déout (il doit).

preu : prou (par le) ; deu : dou (du).

e'u

ou :

que'u véi : qu'ou béy (je le vois).

uu

ou :

u :

suu : sou (sur le)

cuu : cu (cul)

ch

t mouillé :

chichon : tyityoun (graisseron).

th

en finale, se prononce " t sec ".

exceptions : " poth " (dindon), " cath " (coup), " moth " (mou), qu'on pourrait écrire " moch ", de même " empach " (empêchement) :

còth : cot (cou) ; castèth : castèt (château).

dérivé : Mochon moutyoun (nom de maison à Doazit).

lh

ill :

palha : paille (paille).

(i)sh

ch :

grèisha : grèche (graisse).

nh

gn :

montanha : mountagne (montagne).